Prochain numéro de Version Fémina du 16 au 22 Juillet 2018

 

Interview réalisée pour le magazine "Alternative Santé" juin 2016

Dien chan, une réflexologie douce pour le visage

June 21, 2016

par Isabelle Fontaine

Pratique douce de réflexologie du visage, le Dien Chan est réputé soulager une grande variété de troubles, nerveux comme la fatigue, l’insomnie ou l’angoisse, mais aussi digestifs, hormonaux, immunitaires, articulaires et musculaires. Découverte d'une pratique contemporaine d’origine vietnamienne inspirée de la médecine traditionnelle chinoise.

 

Pierre-André Fautrier, praticien de Dien Chan, fondateur du Dien Chan Institute, effectue une séance d'acupuncture du visage sur une consultante. 

 Retrouvez l'intégralité de l'article sur vivremieuxleblog.com ainsi que sur Alternative Santé

 

Technique de réflexologie douce concentrée sur la zone du visage, le Dien chan a été mis au point dans les années 80 par le Pr Bùi Quôc Châu, un acupuncteur vietnamien. S’inspirant de multiples sources -médecine traditionnelle chinoise, philosophie du Tao, principe d’analogie, auriculothérapie, acquis de la culture orale- il a mis au point, pendant vingt ans, sur la base d’observations cliniques, des correspondances entre différentes zones et points du visage stimulés, et des organes et réactions thérapeutiques associées. De ses investigations ressortent l’identification d’une série de 256 points et de 20 cartes du visage. Ces dernières comportent des informations se chevauchant, une même zone du visage pouvant être en correspondance avec plusieurs organes et parties du corps. C’est cette complexité qui donne au Dien Chan son appellation particulière de « multi réflexologie », ou « réflexologie intégrale » qui stimule par ailleurs si besoin quelques points en dehors de la zone de la face.

 

La peau du visage, relais du système nerveux

D'inspiration traditionnelle, le Dien Chan repose aussi sur une approche contemporaine basée sur une meilleure connaissance du système nerveux et de son lien avec la peau, qui agit comme un relais. « Etant parcouru d’une très grande quantité de terminaisons nerveuses, l’épiderme du visage transmet via les nerfs, suite à une simple stimulation tactile comme celle pratiquée lors d’une séance, un message au cerveau déclenchant la sécrétion de substances telles des endorphines, de l’adrénaline ou de l’acétylcholine. Celles-ci vont agir sur l’organisme à différents niveaux, sur le système musculaire, végétatif, cardiaque », précise ainsi Pierre-André Fautrier, fondateur du Dien Chan Institute situé à Chatou, dans les Yvelines, qui forme des praticiens depuis 2012 après avoir lui-même été enseigné par le Pr Châu et étudié les grands principes de médecine traditionnelle chinoise.

 

Une action très rapide

Réputé pour sa rapidité d’action, peut-être due à la proximité du visage et des terminaisons nerveuses avec le cerveau, le Dien Chan agit le plus souvent en quelques minutes, en redirigeant le qi vers la partie affaiblie, et soulageant des douleurs inflammatoires articulaires ou musculaires, parfois installées de longue date comme des tendinites ou des maux de tête. Intéressante pour traiter les douleurs, la réflexologie faciale est aussi recommandée pour soulager les troubles du sommeil, de l’humeur, de fatigue, de burn-out, de dépression, mais aussi les désordres immunitaires, digestifs ou hormonaux. « Depuis que je pratique et j’enseigne, j’observe que l’effet du Dien Chan est le plus souvent global. Je me souviens d’un consultant qui avait des dérèglements au niveau de la peau et du cuir chevelu. Je l’ai suivi sur plusieurs séances, et il a pu arrêter de fumer, retrouver l’énergie, la joie de vivre en même temps que ses problèmes cutanés se sont résolus », explique Pierre-André Fautrier. 

 

Acupuncture sans aiguille

Au cours d’une séance de Dien Chan, qui dure en moyenne une heure, le praticien utilise une série d’outils de stimulation de la peau -rouleau, cylindre, râteaux, boules- classés en fonction de leur action plutôt yin, yang, ou les deux. « Nous n’utilisons pas d’aiguilles, et cela ne fait absolument pas mal. Les stimulations sont légères ou plus appuyées, mais jamais douloureuses. Au contraire, les personnes ressentent un bien-être, leurs muscles se relâchant, les tensions disparaissent et ils ont souvent envie de faire une petite sieste », souligne Pierre-André Fautrier. A souligner que le relâchement de l’organisme peut toutefois se manifester avec un décalage, dans les jours suivant le traitement. Le nombre de séances nécessaires varie en fonction du trouble, suivant que l’on cherche un soulagement immédiat ou un travail de ré-harmonisation global. 

 

 Du Dien Chan au Dien Cham

Dien Chan, signifie respectivement en vietnamien électricité et traitement (ou surface, face comme la face d’une pièce de monnaie). Ce terme a remplacé le nom de « facythérapie » choisi initialement par le fondateur de la méthode, le  Pr Bùi Quôc Châu. Formé par ce dernier, l’un de ses premiers élèves, Nhuan le Quang,  a proposé une simplification de la méthode de réflexologie faciale en réduisant le nombre de points et cartes de correspondance visage/organes. Il a rebaptisé cette ‘nouvelle’ technique Dien Cham, cham signifiant ‘aiguilles’, bien que la pratique n’y ait recours à aucun moment, étant totalement indolore.

 

Par Isabelle Fontaine, Journaliste pour Alternative Santé

 

 

En bref

  • Dien Chan Institute : www.dienchaninstitute.com
  • La Réflexologie Faciale selon la méthode Dien Chan, Pierre-André Fautrier, éditions Guy Trédaniel
  • ABC du Dien Chan, Bùi Quôc Châu, éd. Grancher
  • Dien Cham, une étonnante méthode de réflexologie faciale, Marie-France Muller, Nhuan le Quang,  éditions Jouvence